Souscrire une ou plusieurs parts sociales à Libres lecteurs, libres lectrices, c’est devenir associé d’une coopérative avec des droits à la décision, participer au développement stratégique et économique, s’associer à la vision de son projet …

Bien plus qu’un placement financier, c’est s’associer à une entreprise qui porte un intérêt collectif partagé, c’est contribuer à réaliser son objet social.

Qu’est-ce qu’une part sociale ?

Toute personne physique ou morale peut acheter une ou plusieurs parts sociales. La valeur de la part sociale est de 100 €. En souscrivant des parts sociales, toute personne devient associé de  Libres lecteurs, libres lectrices et peut participer à la vie démocratique de la coopérative : y être force de proposition, et participer aux décisions. Chaque coopérateur peut souscrire à tout moment autant de parts qu’il le souhaite afin d’accompagner le développement de la société.
L’ensemble des parts sociales souscrites constitue les fonds propres de Libres lecteurs, libres lectrices. Ceux-ci constituent une garantie de solidité et un gage d’indépendance. Ils contribuent au financement de l’activité (fonds de roulement), et des projets à long terme.

Être coopérateur ?

En souscrivant des parts sociales, toute personne devient coopérateur de Libres lecteurs, libres lectrices et peut participer à la vie démocratique de la coopérative et aux grandes décisions. Être coopérateur, c’est contribuer à la vie de la coopérative (proposer des actions, s’intégrer dans des « laboratoires », apporter aides et compétences au besoin), c’est aussi participer à nos instances démocratiques et tout d’abord à l’Assemblée Générale qui a lieu chaque année.

L’assemblée Générale annuelle ?

À cette occasion, chaque associé reçoit les rapports de gestion et financier, ainsi que tous les textes des résolutions pour qu’il soit informé de la situation de la coopérative et puisse prendre part aux décisions importantes.

Les décisions se prennent sur le principe une personne = une voix, et en Collèges (lecteurs, libraires, éditeurs, partenaires). Les votes se trouvent ensuite pondérés selon les Collèges.
Les statuts à venir préciseront les modalités de fonctionnement, d’entrée et de sortie de la SCIC.

Ce compte est bloqué jusqu’à transformation de la SARL en SCIC, et les versements seront alors intégrés au capital et transformés en parts sociales à votre bénéfice. Un reçu vous sera adressé dès réception de votre règlement.