Le mot d’Edwy Plenel

« Une librairie doit redevenir un lieu, et un lieu commun. Une librairie vivante, c’est une librairie qui va nous bousculer, nous faire penser contre nous-même, nous ouvrir des questions qu’on n’avait pas vues, de la même manière qu’une bonne presse, comme le disait Albert Londres, c’est celle « qui porte la plume dans la plaie ».

Edwy Plenel, journaliste, directeur co-créateur de Mediapart (extrait d’échanges du 9 juin 2018)